Noël ça fait mal – Guide du yogi Survivor

Oui Noël pour beaucoup d’entre nous est douloureux…

Si tu ne fais pas partie d’une famille que tu chéris : Noël te fais mal !

Noël fait mal : mal à ma famille, mal à ma place dans ma famille, mal à mon portefeuille, mal aux valeurs véhiculées par le mot Noël, mal à ma planète.

Je suis yogi et j’ai envie de vivre Noël autrement ! »Change-toi et le monde changera », Gandhi. Facile à dire quand on est face à sa montagne émotionnelle. Alors je fais comment ? Prenons plusieurs situations.

 

  1. Je n’ai plus de lien avec ma famille

Soit tu le vis dans la douleur soit tu cultives le fait que ta famille c’est aussi les amis et tous les gens qui font partie de ton quotidien. Tout le monde n’est pas pris dans Noël, tout le monde n’est pas ouvert à cette fête d’origine chrétienne alors pourquoi ne pas te rapprocher de personnes d’autres confessions ? ou juste oser créer le buzz et faire un petit « Fuck Noël » chez toi ? Il y a pleins de choses à faire à Noël.  En 2010 j’ai fais un Noël à Vipassana en servant tout un cours pendant 10 jours, c’était fantastique, nous étions une équipe du tonnerre, tous aussi anti-Noël les uns que les autres. Bon ok pour cette année c’est un peu tard et d’ailleurs à Vipassana c’est le cours le plus sollicité de toute l’année ! Ouvre-toi à d’autres possibilités !

2. Je me sens obligé d’aller aux repas et je suis l’extra terrestre de la famille

Ok. Je vois : tu es vegan, ils vont tous faire du foie gras et tu n’as qu’une envie c’est de crier haut et fort tes convictions. Dilue ton discours et ne parle pas que de cela, garde ton empathie pour les personnes qui ne pensent pas comme toi, écoute-les et fais de ton mieux pour apporter la meilleure bûche qu’ils n’ont jamais goûté version vegan, parce que manger vegan ça peut être vachement bon ! J’étais végétarienne stricte pendant un moment et je pense avoir réellement dérangé des personnes, ce n’est qu’en arrêtant de parler et en faisant les choses à ma manière que finalement certaines personnes de mon entourage sont venues vers moi. Nous n’avons rien à prouver. Bienveillance avant tout !

3. Mal à mes économies

Tu fais partie de ces familles qui font des tonnes de cadeaux où tout le monde s’offre pleins de trucs ? As-tu déjà réalisé que ce qu’on emporte de plus beau ce sont les souvenirs de moments passés ensemble ? Les objets sont vites oubliés. Tu risques de passer un temps fou en magasin alors que tu y passerais autant de temps à faire appel à ta créativité. Alors tu peux changer cela en créant un bon pour une invitation au café préféré de la personne. Tu peux créer un album photo souvenir, un vrai avec du papier, avec de vraies photos imprimées. Tu peux prendre le temps fabriquer quelque chose toi-même : du savon, du shampooing solide, des bombes de bain (Assure-toi que la personne a une baignoire, ou alors tu l’invites à prendre un bain chez toi ^^)

4. Mal aux valeurs de Noël

Et bien ça rejoint le point : économies ! Du temps de mes parents à Noël ils recevaient une clémentine et pas grand chose de plus. C’était le moment de partager un repas un peu plus haut de gamme en famille et c’est tout. Nous nous sommes laissés ensorceler par une fête qui n’a plus de sens religieux et qui était à l’origine un moment d’accueil de personnes démunies, de gens du voyage, de charité. Le père Noël a pris de l’ampleur et est devenu synonyme de cadeaux. Aujourd’hui il est bon de se souvenir que Noël est alors plutôt l’occasion de faire la paix, de baisser les armes, de discuter, d’oser dire ses sentiments. Cela peut-être difficile et pour cela je vous invite à prendre des cours de « communication non violente », je n’aime pas trop ce terme, je préfère « l’art de dire les choses ».

5. Mal à ma planète

Le zéro cadeau peut-être mais il y a un tas de solutions zéro déchets. Déjà commence par emballer tes cadeaux à la méthode japonaise « Furoshiki », avec un tissu réutilisable.

Ensuite souvient toi que plutôt qu’un objet tu peux inviter ta famille ou tes amis à des évènements, par exemple tu peux offrir un bon cadeau pour une ou plusieurs séances de yoga (à Strasbourg à www.yogamoves.fr), pour un massage, etc.

Tu peux offrir un moment de stage de développement personnel, une session de méditation au centre zen, tu peux offrir quelque chose qui fera du bien à la planète quand tu sais que la personne n’est pas très écolo : une brosse à dent en bambou, ou offrir un abonnement à Kaizen, le magazine alternatif.

Et puis si tu n’as pas froid aux yeux simplement sort de la tendance des cadeaux et affirme que l’on peut s’en faire n’importe quand sans prétexter Noël pour cela, c’est tellement plus mignon quand on ne s’y attend pas !

Et si avec tout ça tu en as trop marre, n’attends pas Novembre prochain pour planifier ton prochain Noël, organise-toi ! Tu seras plus détendu ^^

 

Jennifer